SINTERTECH : les salariés renouvellent leur confiance à la CGT

Dans un contexte économique et social interne toujours très difficile, les salariés ont renouvelé très massivement leur confiance à la CGT, qui reste seule organisation syndicale dans l’entreprise, alors même que les élections se sont déroulées dans une période conflictuelle qui dure depuis plusieurs mois.

Depuis la reprise en mars dernier des usines sintertech cédées par l’américain Fédéral Mogul, les 450 salariés restent mobilisés pour l’obtention d’un plan de redressement des trois sites, et refusent la menace de gel des salaires.

Les mouvements de grève réguliers de ces derniers mois qui ont été suivis sur Oloron par plus de la moitié des salariés, témoignent d’une défiance grandissante à l’égard de la direction générale. Les salariés veulent obtenir également d’ici la fin du mois, avant le prochain CCE, un calendrier du plan de redressement et des précisions sur l’implication des salariés.