Allocations logement : en marche arrière toute

Le gouvernement vient de décider une baisse de 5€ par mois des Apl, Alf et Als dès le 1 er Octobre. Une mesure inique qui consiste à faire des économies, même et sur le dos des familles les plus démunies et des étudiants de milieu modeste. Une mesure d’autant plus scandaleuse, qu’en même temps est annoncée une réduction de moitié de l’impôt sur les fortunes. Cette mesure s’appliquant à 6,5 Millions d’allocataires (dont 800 000 étudiants) engendrera une économie de l’ordre de 400 Millions d’€ en année pleine et donc de 100 Millions dès 2017. 5€, un effort marginal quand on regarde de la France d’en Haut, un effort plus conséquent et donc plus douloureux pour la France d’en bas. Les allocations Logement représente une aide publique de 17,6 Mds d’€ en 2016 et pourrait atteindre 18 Mds en 2017, du fait d’une augmentation des bénéficiaires alors que les critères d’éligibilité ont été resserrés ces dernières années. Cette augmentation des bénéficiaires s’explique sans nul doute par la paupérisation de nombreux foyers et notamment des étudiants qui rappelons le, pour un quart d’entre eux, vit sous le seuil de pauvreté.

Pour la CGT, cette mesure est inacceptable. La CGT préconise d’augmenter de manière très significative le parc de logements sociaux, ce qui permettrait de proposer des loyers minorés, abordables pour bon nombre de foyers très modestes. Il faut également envisager d’encadrer les loyers dans le parc privé pour contenir les hausses et maintenir ainsi l’effet efficient des allocations. Des solutions existent, encore faut-il choisir les bonnes !

PDF - 106.1 ko
baisse des aides au logement : une mesure injuste