1er Décembre 2018 : marche nationale contre le chômage et la précarité !

L’urgence sociale est à la mobilisation et à la syndicalisation.

Notre organisation a proposé un plan de travail large pour les semaines à venir, à commencer par la journée de mobilisation du 1er décembre où des rassemblements sont organisés partout en France.

*Sur Pau : un rassemblement est organisé à 10h place Clemenceau.

*Les UL de Bayonne et Hendaye appellent à participer au rassemblement organisé par l’UL de Tarnos à 10h30 devant la mairie de Tarnos.

PDF - 217.3 ko
Rassemblement Tarnos
PDF - 220.1 ko
Tract Pau

Tu trouveras ci-dessus le plan de travail pour la période à venir et jusqu’à début février, dont :

* Pétition : "Nos besoins doivent être entendus, j’agis" avec l’objectif de 2 pétition signée par syndiqué, soit 16000 signatures minimum pour le département. Cet outil est également un support à la syndicalisation indispensable dans la période pour accroitre le rapport de force. Nous vous demandons de nous faire remonter le plus régulièrement possible le nombre de signatures obtenues et de déposer les signatures dans les UL ou de les envoyer à l’UD.

*14 décembre : initiative sur les salaires, il a été décidé de faire de la réunion de la Commission Nationale de la Négociation Collective (CNNC) qui se tiendra le 14 décembre pour donner son avis sur le niveau de revalorisation du Smic, un moment fort d’expression revendicative pour l’augmentation des salaires avec partout où cela est possible des arrêts de travail pour exiger l’ouverture de négo sur les salaires dans toutes les entreprises, avec par exemple en province, la tenue de rassemblements interpro devant les chambres patronales pour exiger une augmentation des salaires pour toutes et tous, tout de suite et un Smic à 1800 €.

* Interpellation des élus (députés et sénateurs : il est proposé que lors des conseils syndicaux et CE d’UL, les syndicats décident du plan de mobilisation correspondant.

* Un plan de visite des syndicats est également à déterminer par territoire.

Le calendrier ci-joint déroule le processus de lutte jusqu’à début février avec pour idée une semaine/une action, mais il n’est pas restrictif et si nous le décidons partout dans nos entreprises, établissements, UL, nous sommes en capacité d’aller bien au-delà. Enfin, il est important dans la période d’outiller tous les militante.s et à cet effet de prendre à bras le corps la campagne NVO pour qu’enfin tous les syndicats soient abonnés.

Tu trouveras ci-joint le tableau à compléter et à nous renvoyer avec les ajustements une fois par semaine.

Tous ensemble pour gagner du progrès social et une CGT plus forte encore, au plus près des salariés.