DASSAULT : LES SALARIÉS EXIGENT LA RÉOUVERTURE DES NÉGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES

8 février 2012

Depuis maintenant 5 semaines des actions se déroulent sur tous les sites Dassault pour la réouverture des NAO

Les propositions faites par la direction et appliquées unilatéralement sont rejetées par toutes les organisations syndicales et créent un profond mécontentement parmi les salariés.

La CGT Dassault Biarritz s’appuyant sur ce mécontentement important et le rejet massif des propositions de la direction générale, participe et anime toutes les initiatives prises par l’intersyndicale CGT/CFDT/CGC/FO/CFTC

La CGT appuie aussi toutes les initiatives prises par les salariés qui décident d’actions souvent “surprises” en dehors des actions programmées par l’intersyndicale .

Les revendications portées par la CGT sont les suivantes :

  • 5 % d’augmentation générale au titre du rattrapage du pouvoir d’achat plus 5 % pour l’année 2012
  • discussions sur la mise en place d’une grille démarrant à 1700€ brut pour le plus petit coefficient avec le doublement du salaire en euros constants sur une carrière complète
  • arrêt de la politique du tout externalisation et du recours massif à la sous-traitance pour aller vers un plan d’embauches conséquent pour faire face aux charges de travail et pour le maintien des savoirs faire chez Dassault

La dernière annonce sur le contrat RAFALE ne fait que renforcer la détermination des salariés puisque, par exemple, 1 % d’augmentation générale pour tous ne représenterait que 0,2 % du montant de la trésorerie DASSAULT AVIATION, et que actionnaires ont été largement servis (+ 20 % à la bourse)

Les salariés n’acceptent plus le discours éculé de la direction et exigent une autre reconnaissance avec un autre partage des richesses.

Dassault peut et doit payer, les salariés continuent leur lutte.

***

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *