A la Une

Campagne CGT "Lutter contre les idées d’extrême droite"

Le 23 mars, à partir de 20h, une représentation théâtrale aura lieu dans la salle de spectacle Alexis Peyret à Serres Castet ouvert à tout public. Un apéritif est organisé avant le début de la représentation. Il s’agit de la pièce de théâtre "chocolat blues" de Gérard Noiriel, sociologue-historien, ayant fait de nombreux travaux sur l’histoire de l’immigration en France.

L’entrée est libre et la participation financière au bon vouloir de chacun.

A l’issue de la pièce de théâtre, un débat sera organisé avec :

Gérard Noiriel,metteur en scène, Pascal Debay, représentant confédéral CGT Jeremy Zorzer, militant C.G.T. de la commune d’Hayange dirigée par le Front National.

Tu trouveras également ci-joint des fiches thématiques confédérales à diffuser le plus largement possible et support pour aller au débat avec les salariés, ainsi que le tract :

PDF - 154.8 ko
Tract

Actualités

Yara : comité d’accueil a l’aéroport pour le PDJ, avant la nouvelle rencontre avec les élus du personnel

Mercredi 22 mars, les salariés de Yara ont organisé pour la venue du PDG, un comité d’accueil à l’aéroport de Pau.
Dans le cadre de la négociation de l’accord de méthode prévu suite à l’annonce par le groupe de la fermeture du site de Pardies fin 2018, les organisations syndicales ont revendiqué et obtenu un labs de temps supplémentaire pour la réalisation de l’expertise économique.
D’ores et déjà, d’autres initiatives sont en préparation, dont une rencontre au ministère et au consultat de Norvège.
Nous sommes toutes et tous concernés. La fermeture de Yara aura un impact sur l’ensemble du bassin, tant au niveau des donneurs d’ordre que des sous-traitants, que des services publics dans leurs ensemble.
C’est une nouvelle fois les questions de financiarisation de l’économie et de réponse aux besoins des populations qui sont posées.


CCLO : les agents mobilisés à l’appel de la CGT et de la CFDT

nouvelle journée d’action des agents de la Communauté des Communes Lacq Orthez, contre la réforme du régime indemnitaire et pour de meilleures conditions de travail.
Malgré la mobilisation du 10 février, qui a réuni plus de 220 agents à l’appel de la CGT et de la CFDT, la CCLO campe sur ses positions et refuse d’entendre les revendications des agents.
Sanctionner les agents malades ne règlera rien. La question de l’organisation du travail doit être centrale, les propositions des agents portées par les organisations syndicales doivent être entendues.


Euralis Lescar : évacuation de salariés de Qualiduck et de la CGT par les forces de l’ordre

Scandaleux ! les salariés de Qualiduck (65) interpellent de nouveau Euralis. La réponse du groupe et des pouvoirs publics à une solution négociée : évacuation par les forces de police !
Mardi 21 mars, journée du printemps de l’industrie organisée par la CGT, vers 16h30, une trentaine de manifestants, avec les salariés licenciés de Qualiduck, toujours en attente d’une solution négociée pour faire valoir leurs droits, ont envahi le hall du siège social d’Euralis à Lescar.
Après de nombreux échanges infructueux, vers 20h30, les manifestants ont été expulsés par la force publique. Malgré les solutions proposées par les salariés​ d’accepter un départ des locaux en échange d’une date de négociation, nous avons été confronté à une fin de non recevoir.
Cette attitude tant de la part du préfet qui a ordonné l’évacuation que de la direction d’Euralis qui l’a réclamée, est proprement scandaleuse.
Il n’est pas acceptable que les pouvoirs publics interviennent dans un lieu privé d’autant que la demande exprimée était l’engagement d’un dialogue.
Avec les salariés, nous n’en resterons pas là et continuerons d’agir pour réintégrer les salariés dans leurs droits.
L’UD CGT 65 appelle toutes ses organisations à s’engager plus que jamais auprès des salariés licenciés et à faire vivre la souscription financière dans un contexte ou la plupart vont se retrouver près de 5 mois sans revenu.


les retraités dans l’action le 30 mars : manifestations à Bayonne et Pau à 10h30

Le 30 mars, unis, rassemblés, les retraités plus forts pour que 2017 soit une année de conquêtes sociales.
9 organisations :
- appellent à une nouvelle journée d’action nationale le 30 mars
- proposent une grande consultation sur la réalité de la situation des retraités en matière de pouvoir d’achat, la perte d’autonomie, leur volonté d’agir....
ci-joint :
- le lien vers la consultation http://www.retraitesencolere.fr/
- le tract d’appel cgt

Word - 414 ko

et celui unitaire
Word - 106.5 ko


Amiante : signez la pétition de soutien aux victimes

Les cheminots, les agents des Industries Electriques et Gazières, les mineurs, les sous-traitants y compris d’entreprises listées, certains Dockers et d’autres encore, malgré les preuves irréfutables de leurs expositions massives à l’amiante et le nombre catastrophique des maladies professionnelles et décès inhérents, sont exclus des dispositions du Préjudice d’Anxiété.
La Cour de Cassation par sa posture de stricte limitation de reconnaissance du Préjudice d’Anxiété aux salariés des entreprises listées en ACAATA par le Ministère du Travail, génère une ségrégation de traitement inconcevable et surtout injuste.
Cette injustice flagrante et intenable nécessite de modifier la loi, cette dernière étant complètement inadaptée, obsolète.
L’entreprise EDF de son côté justifie sa volonté de restreindre les droits des victimes, au prétexte que depuis 1977, elle aurait mis en œuvre toutes les mesures pour éviter une exposition fautive. Ce n’est pourtant qu’en 1998 qu’un accord amiante a vu le jour au sein des établissements et les centaines de condamnations en FIE confirment leur culpabilité.
Par respect pour les victimes et s’agissant d’une entreprise qui demeure un symbole national qui a vocation à se montrer exemplaire sur ces questions, qu’est ce que le gouvernement entend faire pour que les engagements antérieurs soient toujours de mise dans cette entreprise où l’état reste largement majoritaire ?
Signez la pétition :
https://www.change.org/p/fnme-cgt-s...


CGT EPTA : par la lutte les salariés obtiennent satisfactions de plusieurs de leurs revendications.

Il aura fallu que le personnel se mobilise pour obtenir une avancée significative dans les négociations annuelles obligatoires. Après 4 jours de grèves et le quasi arrêt de la production, enfin la direction répond en partie favorablement aux revendications des salariés. 
Aux vu des avancés et des résultats obtenus le jeudi 23 février lors des négociations, les salariés ont décidé de reprendre le travail et demandent à la CGT de signer l’accord N.A.O 2017.
Toutes ces mesures auront des conséquences positives pour l’ensemble des salariés de l’entreprise EPTA France.
Il aura fallu se battre pour avancer sur des points qui auraient du être réglés depuis longtemps.
La CGT EPTA avec les salariés, espèrent qu’à l’avenir, leur Direction sera plus à l’écoute du personnel.


La CGT Cheminots appelle à signer la pétition et à un rassemblement le vendredi 14 avril pour la sauvegarde du train de nuit "La Palombe Bleue"

Le désengagement de l’Etat quant au financement des trains d’équilibre du territoire (TET) et notamment des trains de nuit desservant le territoire pourrait se traduire par la suppression du train de nuit "La Palombe Bleue", dès juillet 2017.
La CGT des cheminots dénonce « un abandon du service public et de l’aménagement du territoire et une nouvelle attaque contre le développement du transport ferroviaire.
La CGT des cheminots déclare donc le train de nuit La Palombe Bleue « d’utilité publique », et ouvre une campagne de sensibilisation sous le slogan « TOUCHE PAS A MA PALOMBE.
Pour la Palombe Bleue, pour le service public et l’aménagement du territoire, la CGT Cheminots organise :
- Une pétition en ligne : www.mesopinions.com/petition...
- Le vendredi 14 avril, de 18 à 22h, à la gare de Pau Salle Bages, une rencontre des usagers et des élus politique pour inverser cette décision politique et garantir un avenir à cette relation de nuit
.


Centre Hospitalier de Saint Palais, Manifestation CGT pour la reconnaissance de l’ancienneté des agents et les conditions de travail.

La CGT du centre hospitalier de Saint Palais appelle aujourd’hui à l’action pour la prise en compte de l’intégralité de leur ancienneté. Malgré deux avis favorables du tribunal administratif de Pau, les salariés concernés n’ont toujours pas reçu de propositions de la direction de l’employeur.
La CGT dénonce également la dégradation des conditions de travail et l’absence de titularisation des agents.


CPAM Bayonne : la CGT première organisation syndicale

Encore un bon résultat pour la CGT. A la CPAM de Bayonne, lors des élections professionnelles du 7 mars, la CGT a recueilli 38,71% aux élections du comité d’entreprise et 42,45% aux élections DP, loin devant les autres organisations syndicales.
Par leur vote, les salariés ont reconnu le travail mené depuis des années par la CGT, dont la lutte menée pendant plusieurs mois contre le travail dissimulé et pour la reconnaissance des qualifications, et qui s’est également traduite par des adhésions.
Une CGT offensive, combattive et force de propositions.


PCC Ogeu : les salariés en lutte plébiscitent la CGT aux élections professionnelles

Lors des élections du personnel PCC Ogeu, les salariés ont plébiscité la CGT. Avec environ 50% de nouveaux élus dont de nouveaux syndiqués, la CGT devient seule organisation dans les 1er et 2ème collège pour les 4 prochaines années.
En choisissant la CGT, les salariés de PCC Ogeu ont choisi un syndicat de conquête sociale.
Dans les mêmes temps étaient en cours les négociations concernant la rémunération, le temps de travail, ... Les salariés avec la CGT sont dans l’action pour refuser les propositions anti-sociales de la direction : "travailler plus pour gagner moins !"


Actualités précédentes : 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...